voeux

Carmel de Floreffe, Noël 2018. Chers frères et sœurs, chers parents, chers amis, Alors que se termine une année et que pointe l’an neuf, nous vous proposons de dérouler avec vous le fil d’or de la présence du Seigneur dans ce qui a tissé notre vie en 2018. Dans les temps actuels, aussi bien éprouvants que consolants, seule cette présence peut garantir les cieux nouveaux et la terre nouvelle, déjà là et toujours à venir ! Fil d’or lumineux traversant tant de rencontres dans les personnes accueillies au nom du Seigneur, qui cherchent à se désaltérer à la Source Vive par des retraites et des récollections. - Marie et Cécile, élèves de terminale à Burnot-Profondeville, - Prêtres et religieuses venus pour une retraite ou récollection, - Anne-Catherine, mère de famille, qui s’engagera par la suite dans la Fraternité séculière : l’OCDS, - Jean-Jacques, pèlerin de Saint-Jacques de Compostelle en halte estivale, - Pascale, très motivée pour se donner au Seigneur et attirée par l’esprit du Carmel. Fil d’or très riche de nos ressourcements et formations permanentes, nourries notamment dès le mois de juin par l’apport de Cor Orans, instruction sur l’application de la Constitution Apostolique Vultum Dei Quaerere, adressées aux moniales du monde entier. Merci à l’abbé Lobet pour les rencontres qui nous donnent d’apprécier des témoins de grande spiritualité : Marie Noël, proposée à une possible béatification, Thérèse de Lisieux, Chiara Lubich… Merci au Père Joseph Famerée qui nous a donné un enseignement bien structuré en ecclésiologie de communion. Merci de tout cœur à nos abbés Florence, Lombet, Poncin et Massart, à l’abbé Defoux et au Père Bruno Dumoulin, pour la Parole et la réflexion de foi dispensées en même temps que les sacrements de Vie. Merci au Père Piet Hoornaert, notre Assistant fédéral, pour sa visite réconfortante ! Ce fil très riche de la formation permanente nous a encore été offert à travers une session fédérale, sur le thème : Discernement et vie fraternelle. L’intervenant principal en était le Père Mark Rotsaert, jésuite. Sr Thérèse, Sr Dominique et Sr Elisabeth-Marie y ont participé et partagé ensuite cet enseignement en communauté. Peu après, le Frère Marc de Tibériade nous interpellait lors de notre retraite communautaire par son témoignage rayonnant. A l’occasion de l’investiture de Séminaristes, une après-midi festive est organisée au Séminaire de Namur, avec un entretien sur la vocation de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, par le Père Marc China, vicaire de la Cathédrale. La bénédiction d’une statue de la Sainte pour le hall d’honneur du Séminaire a lieu durant les Vêpres solennelles présidées par Mgr Warin. Sr Jeannine et Sr Thérèse y assistent. Le Fil d’or de nos rencontres culturelles nous conduit au souvenir d’une soirée paisible où notre amie Matgorzata Stanckiewickz exécute en soliste le concert de harpe qu’elle doit donner à Chypre. Après cette belle prestation, qui prend l’allure d’une prière, un dialogue s’ouvre dans la confiance réciproque sur la manière de vivre son art. Au sein de Floreffe-la-Souriante, nous participons chaque année à la Messe des Turcos dans notre jardin du tour. Heureux de retrouver leur statue rénovée, ceux-ci expriment leur gratitude avec une immense corbeille de fruits. Floreffe, « petite commune qui a tout d’une grande», se dote, suite aux élections, d’une nouvelle équipe. A tous, nous souhaitons bénédiction et joie dans leur mission et nous remercions ceux qui, depuis tant d’années, ont accompli un beau travail. Les responsables nationaux de Justice et paix, de Mag-ma et de Be.Pax sont venus nous expliquer leur important travail pour tenter d’humaniser notre culture en passe de devenir très dure. Ils comptent sur notre prière, de même que le groupe de Malonne d’Amnesty International, mouvement qui fête en 2018 ses 70 années d’existence. Durant sa marche aux flambeaux, ce groupe fait halte chaque année sur le parvis de notre chapelle. C’est avec joie que nous retrouvons la communauté de Foi et Lumière Le Soleil, pour une journée ponctuée par l’Eucharistie et deux repas festifs à l’accueil du monastère. Les futurs instituteurs et institutrices en dernière année aux Hautes Ecoles Henallux, en session à La Marlagne, restent toujours intéressés de connaître notre vie et d’échanger avec nous grâce au support d’un diaporama et, cette fois encore, à la visite de nos ateliers. Le contact direct avec des missionnaires renforce aussi ce fil d’or plus lourd de situations précaires dans les pays émergents. Merci aux Pères Rémi et Girardo Van de Walle et à l’Abbé Thierry Bierlaire de nous avoir partagé leurs intentions. Et voici encore le fil d’or toujours en mouvement, joyeusement et modestement sorti de la quenouille communautaire. Oui, Seigneur, ton Royaume est au milieu de nous ! La mémoire des bienfaits du Seigneur a été largement présente cette année : les 60 ans de profession de Sr Bernadette le 7 avril et le jubilé d’argent de Sr Elisabeth-Marie le 8 septembre, avec de belles célébrations et fêtes communautaires. Proches de la communauté, l’Abbé Lombet célèbre ses 60 ans de sacerdoce au cours d’une Eucharistie dominicale et le Père Philippe de Dorlodot, son jubilé de 50 ans, entouré de toute la famille. Nos élections communautaires réservaient à Sr Jeannine la surprise d’endosser le tablier du priorat par-dessus ceux qu’elle ne quitte pas tout-à-fait ! En esprit de foi, chacune renouvelle sa disponibilité et sa confiance. Une impulsion nouvelle est donnée à notre réflexion communautaire, déjà bien fournie, avec l’initiative de Journées de formation communautaire au caractère très recueilli. Elles comportent un exposé présenté par l’une d’entre nous, un partage d’expériences et… un horaire plus aéré. Le jardin, lui aussi, prend progressivement un nouveau visage après le démontage de la serre. Après un an de réflexion, nous prenons la douloureuse décision de fermer notre atelier d’hosties, dont les implications multiples risquaient, dans un avenir proche, de dépasser nos forces. La fin peut ainsi être gérée consciencieusement, dans le but de favoriser notre vie de prière. Sr Monique est allée chez nos Sœurs clarisses de Cornillon durant deux demi-journées pour leur donner quelques conseils concernant la fabrication des hosties. Notre vie communautaire aujourd’hui comporte aussi des visites à nos trois sœurs soignées en milieu médicalisé avec autant d’amour que de compétence : Sr Hélène, Sr Maria, et Sr Hilde. Leur accueil et leur sourire témoignent, à leur manière, de la présence du Seigneur dans leur condition de malades. Et comment ne pas donner au fil d’or de la gratitude une place de choix ? Quand le Seigneur pénètre notre cœur, la vraie nouveauté arrive a dit le Pape François au début de cet Avent. Qu’Il rende au centuple à tous ceux et celles qui nous aident dans de nombreux domaines leur bienveillance et leur générosité ! Qu’en acceptant cet or de notre amour à tous, comme Il acceptait celui des Mages, le Sauveur vous accorde en abondance sa joie et sa paix tout au long de l’année 2019 ! Sr Hélène, Sr Maria et Sr Hilde, en maison de soins, Sr Jeannine, Sr Marie-Bernard, Sr Bernadette, Sr Marcelle, Sr Thérèse, Sr Agnès-Marie, Sr Agnès, Sr Monique, Sr Dominique,, Sr Elisabeth-Marie. Pascale, aspirante chez nous en cette fin d’Avent.